A Wissous, une messe pour montrer à Johnny «qu’on ne l’oublie pas»

Île-de-France & Oise>Essonne|Nolwenn Cosson (@nolwenncosson)|09 décembre 2018, 19h11|MAJ : 09 décembre 2018, 21h52|

A l’initiative des membres de l’association La marche des Bykcoeurs, un hommage a été rendu à « l’idole des jeunes » ce dimanche au sein de l’église Saint-Denis.

Entouré de fleurs blanches, un imposant poster de leur idole a été installé à l’entrée de l’église. Un second a été déposé tout près de l’autel. Un an après la disparition de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans, les membres de l’association La marche des Bykcoeurs ont tenu à lui rendre hommage lors de la messe organisée ce dimanche en l’église Saint-Denis de Wissous.

Sur les bancs, aux côtés des fidèles habituels, hommes et femmes vêtus de blousons en cuir noir, se recueillent. « Nous prions pour Johnny Hallyday, officie le père Pascal. Nous sommes nombreux aujourd’hui pour partager nos pensées. »

Après la cérémonie, plusieurs membres de l’association prennent la parole. « Ton départ a été comme un coup de pied tombé dans la nuit, lit, émue l’une d’entre eux. Certains ont été assommés par la nouvelle. Notre idole s’est endormie à jamais. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. A la suite de la messe donnée en l’église de Wissous, une bénédiction des deux et quatre roues a été organisée./LP/N.C.

Les véhicules bénis par le prêtre

En écho à l’hommage populaire organisé le 9 décembre 2017 au sein de l’église de la Madeleine à Paris, qui a rassemblé plus de 500 000 personnes, « L’hymne à l’amour » a été chanté par l’une de ses fans avant que la célèbre chanson du taulier « Je te promets » ne soit reprise. « Nous sommes tous différents, mais nous avons tous une chose à dire : merci Johnny », lâche un autre Bykcoeur.

Quant à leurs motos, elles attendaient sagement à l’extérieur d’être bénies. « Nous sommes réunis pour demander au Seigneur de nous protéger, mais aussi de protéger tout ce que nous avons et qui participe à la vie dans ce monde », énonce le père Pascal, avant de lancer quelques gouttes d’eau bénite sur les deux roues.

Une tradition pour André, venu spécialement de Bondoufle. « Je le fais à chaque fois que j’achète une nouvelle moto, explique-t-il. Lorsque j’ai vu cet événement sur Facebook, j’ai voulu en être. J’étais l’année dernière sur les Champs-Elysées dans le cortège des motards venu rendre hommage à Johnny. C’est quelqu’un qui nous a accompagnés dans tous les moments de notre vie. C’est important, cela montre qu’on ne l’oublie pas. J’espère pouvoir faire cela tous les ans. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. André, un habitant de Bondoufle fan de Johnny Hallyday, est venu faire bénir sa nouvelle moto./LP/N.C.