A cause de Trump, les Américains achètent moins de Harley-Davidson

Le président américain a appelé à boycotter le constructeur de motos, qui souhaite délocaliser une partie de sa production pour éviter les taxes européennes.

Chez Harley-Davidson, une bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise. Le célèbre constructeur de motos a publié ce mardi des bénéfices supérieurs aux attentes, pour le septième trimestre consécutif. Côté ventes pourtant, le moral n’est pas au beau fixe.

Les ventes américaines ont ainsi chuté de 13 % au cours des trois derniers mois (de juillet à septembre), soit la plus forte baisse trimestrielle enregistrée depuis plus de huit ans. Le constructeur a vendu moins de motos, mais les a vendues plus cher, note Bloomberg,ce qui lui a permis d’atténuer le contrecoup sur les bénéfices.

L’appel au boycott de la marque, lancé par Donald Trump, n’est pas étranger à cette détérioration des ventes. Cet été, le président américain a vivement tancé la société, qui annonçait une délocalisation d’une partie de sa production des Etats-Unis.

Les Echos - 23/10/2018