« Je ne vais pas te mentir, les jours me paraissent encore sans fin »: l’hommage émouvant de Laeticia à Johnny Hallyday – Nice-Matin

« Je ne vais pas te mentir, les jours me paraissent encore sans fin »: l’hommage émouvant de Laeticia à Johnny Hallyday – Nice-Matin

In Memory of Johnny

A Wissous, une messe pour montrer à Johnny «qu’on ne l’oublie pas»

Île-de-France & Oise>Essonne|Nolwenn Cosson (@nolwenncosson)|09 décembre 2018, 19h11|MAJ : 09 décembre 2018, 21h52|

A l’initiative des membres de l’association La marche des Bykcoeurs, un hommage a été rendu à « l’idole des jeunes » ce dimanche au sein de l’église Saint-Denis.

Entouré de fleurs blanches, un imposant poster de leur idole a été installé à l’entrée de l’église. Un second a été déposé tout près de l’autel. Un an après la disparition de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans, les membres de l’association La marche des Bykcoeurs ont tenu à lui rendre hommage lors de la messe organisée ce dimanche en l’église Saint-Denis de Wissous.

Sur les bancs, aux côtés des fidèles habituels, hommes et femmes vêtus de blousons en cuir noir, se recueillent. « Nous prions pour Johnny Hallyday, officie le père Pascal. Nous sommes nombreux aujourd’hui pour partager nos pensées. »

Après la cérémonie, plusieurs membres de l’association prennent la parole. « Ton départ a été comme un coup de pied tombé dans la nuit, lit, émue l’une d’entre eux. Certains ont été assommés par la nouvelle. Notre idole s’est endormie à jamais. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. A la suite de la messe donnée en l’église de Wissous, une bénédiction des deux et quatre roues a été organisée./LP/N.C.

Les véhicules bénis par le prêtre

En écho à l’hommage populaire organisé le 9 décembre 2017 au sein de l’église de la Madeleine à Paris, qui a rassemblé plus de 500 000 personnes, « L’hymne à l’amour » a été chanté par l’une de ses fans avant que la célèbre chanson du taulier « Je te promets » ne soit reprise. « Nous sommes tous différents, mais nous avons tous une chose à dire : merci Johnny », lâche un autre Bykcoeur.

Quant à leurs motos, elles attendaient sagement à l’extérieur d’être bénies. « Nous sommes réunis pour demander au Seigneur de nous protéger, mais aussi de protéger tout ce que nous avons et qui participe à la vie dans ce monde », énonce le père Pascal, avant de lancer quelques gouttes d’eau bénite sur les deux roues.

Une tradition pour André, venu spécialement de Bondoufle. « Je le fais à chaque fois que j’achète une nouvelle moto, explique-t-il. Lorsque j’ai vu cet événement sur Facebook, j’ai voulu en être. J’étais l’année dernière sur les Champs-Elysées dans le cortège des motards venu rendre hommage à Johnny. C’est quelqu’un qui nous a accompagnés dans tous les moments de notre vie. C’est important, cela montre qu’on ne l’oublie pas. J’espère pouvoir faire cela tous les ans. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. André, un habitant de Bondoufle fan de Johnny Hallyday, est venu faire bénir sa nouvelle moto./LP/N.C.

Un an sans Johnny Hallyday: «Le plus bel hommage est de faire revivre ses couleurs Desperados», témoignent ses amis bikers

Johnny Hallyday sur son Harley Davidson et ses couleurs Desperados.

Johnny Hallyday sur son Harley Davidson et ses couleurs Desperados.
  • Il y a un an, la France perdait son idole. « 20 Minutes » explore la manière dont le pays fait son deuil de Johnny Hallyday dans une série d’articles.
  • Ses amis bikers du club des Desperados, que Johnny avait fondé, ont réveillé le club depuis quelques mois.
  • Pour eux, faire vivre les couleurs des Desperados est le plus bel hommage qu’on puisse rendre à Johnny Hallyday.

« On s’est pointé voir le commissaire-priseur, je lui ai dit que si le blouson d’Adeline n’était pas retiré de la vente je déboulais avec 30 bikers et je bloquais toutes les enchères. » Jo Rodriguez ne plaisante pas avec les couleurs des Desperados, le groupe de bikers qu’il a co-fondé avec Johnny Hallyday au début des années 1990.

Il n’a donc pas hésité à s’introduire à l’hôtel des ventes de la maison Drouot, le 19 octobre dernier, lors d’une vente d’objet de Johnny Hallyday, dont le fameux blouson des Desperados d’Adeline Blondieau, son ex-femme. « Je leur ai expliqué que ce blouson des Desperados n’appartenait pas à Adeline, mais bien à nous, les Desperados. Tu ne peux pas vendre nos couleurs, c’est un manque de respect. Après un coup de fil à Adeline, elle a accepté de le retirer de la vente et nous a remis le blouson », relate Jo, pas mécontent de son coup de force.

Johnny Hallyday et son blouson des Desperados, avec Jo, à sa gauche.
Johnny Hallyday et son blouson des Desperados, avec Jo, à sa gauche. – Desperados

Concerts, mariage et motos

Depuis 1996, le club des Desperados s’était mis en sommeil après de nombreux rassemblements. Comme ce concert donné à Carpentras en 1994, jugé comme « mythique » par ceux qui y étaient. C’est d’ailleurs à l’occasion d’un concert que l’idée de réveiller le club a germé.