Insolite : quand une Africa Twin et une Harley-Davidson ont un enfant…

via Insolite : quand une Africa Twin et une Harley-Davidson ont un enfant…

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer. Voici une moto que vous ne trouverez qu’aux alentours de San Diego. Et qui est en affectation au département des douanes. Les fonctionnaires devront ainsi ouvrer sur ce monstre d’acier dont la base est une Harley-DavidsonSort-Glide… Qui rêvait visiblement d’être une Africa Twin !

Insolite : quand une Africa Twin et une Harley-Davidson ont un enfant…

En Californie, il existe certains des meilleurs préparateurs au monde, tels que Roland Sands, Deus Ex Machina, comme bien d’autres. Et puis il y a les douanes de San Diego, qui se lancent aussi dans la personnalisation.

La preuve avec ce mélange étrange et difficilement compréhensible entre une Harley-Davidson Sport-Glide et une Honda Africa Twin. Un tel métissage a obligé à fabriquer un grand guidon ainsi qu’un bras oscillant artisanal et un châssis qui, même d’origine Harley, a dû être très retouché.

Tout cela implique un empattement long, ce qui, combiné au poids et à la hauteur élevés, devrait considérablement entraver l’agilité et la maniabilité du Harley Africa Twin des douanes de San Diego. Les suspensions sont cependant des Öhlins, avec une fourche inversée à l’avant et un amortisseur avec réservoir séparé à l’arrière, tous deux multiréglables.

Les freins sont des étriers monoblocs Brembo. Les roues sont des 19 « et 17 » montées, équipées de pneus à crampons à 100 %, ce qui promet pour une patrouille sur bitume… On n’a plus rien à déclarer…

Insolite : quand une Africa Twin et une Harley-Davidson ont un enfant…

A Wissous, une messe pour montrer à Johnny «qu’on ne l’oublie pas»

Île-de-France & Oise>Essonne|Nolwenn Cosson (@nolwenncosson)|09 décembre 2018, 19h11|MAJ : 09 décembre 2018, 21h52|

A l’initiative des membres de l’association La marche des Bykcoeurs, un hommage a été rendu à « l’idole des jeunes » ce dimanche au sein de l’église Saint-Denis.

Entouré de fleurs blanches, un imposant poster de leur idole a été installé à l’entrée de l’église. Un second a été déposé tout près de l’autel. Un an après la disparition de Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017 à l’âge de 74 ans, les membres de l’association La marche des Bykcoeurs ont tenu à lui rendre hommage lors de la messe organisée ce dimanche en l’église Saint-Denis de Wissous.

Sur les bancs, aux côtés des fidèles habituels, hommes et femmes vêtus de blousons en cuir noir, se recueillent. « Nous prions pour Johnny Hallyday, officie le père Pascal. Nous sommes nombreux aujourd’hui pour partager nos pensées. »

Après la cérémonie, plusieurs membres de l’association prennent la parole. « Ton départ a été comme un coup de pied tombé dans la nuit, lit, émue l’une d’entre eux. Certains ont été assommés par la nouvelle. Notre idole s’est endormie à jamais. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. A la suite de la messe donnée en l’église de Wissous, une bénédiction des deux et quatre roues a été organisée./LP/N.C.

Les véhicules bénis par le prêtre

En écho à l’hommage populaire organisé le 9 décembre 2017 au sein de l’église de la Madeleine à Paris, qui a rassemblé plus de 500 000 personnes, « L’hymne à l’amour » a été chanté par l’une de ses fans avant que la célèbre chanson du taulier « Je te promets » ne soit reprise. « Nous sommes tous différents, mais nous avons tous une chose à dire : merci Johnny », lâche un autre Bykcoeur.

Quant à leurs motos, elles attendaient sagement à l’extérieur d’être bénies. « Nous sommes réunis pour demander au Seigneur de nous protéger, mais aussi de protéger tout ce que nous avons et qui participe à la vie dans ce monde », énonce le père Pascal, avant de lancer quelques gouttes d’eau bénite sur les deux roues.

Une tradition pour André, venu spécialement de Bondoufle. « Je le fais à chaque fois que j’achète une nouvelle moto, explique-t-il. Lorsque j’ai vu cet événement sur Facebook, j’ai voulu en être. J’étais l’année dernière sur les Champs-Elysées dans le cortège des motards venu rendre hommage à Johnny. C’est quelqu’un qui nous a accompagnés dans tous les moments de notre vie. C’est important, cela montre qu’on ne l’oublie pas. J’espère pouvoir faire cela tous les ans. »

-

Wissous, ce dimanche 9 décembre 2018. André, un habitant de Bondoufle fan de Johnny Hallyday, est venu faire bénir sa nouvelle moto./LP/N.C.

Qui est Curtiss, ce constructeur américain qui rêve d’être le Tesla de la moto en 2020?

Le 28 novembre, le constructeur américain Curtiss a révélé une nouvelle moto électrique. Après une renaissance en 2017, l’entreprise joue à fond la carte de l’innovation et des engins ultra-design. Dans un marché de la moto électrique encore embryonnaire, Curtiss souhaite transposer le modèle de réussite de Tesla.

[En images] Qui est Curtiss, ce constructeur américain qui rêve d'être le Tesla de la moto en 2020?

Ne vous fiez pas à son design futuriste, ce n’est pas un concept. Le vendredi 28 novembre, le constructeur américain Curtiss a révélé une nouvelle moto destinée à la production. Baptisé Hera, le deux-roues 100% électrique devrait arriver sur le marché américain en 2020. Grâce à sa nouvelle gamme électrique, Curtiss se voit déjà comme le Tesla de la moto et ambitionne de concurrencer les entreprises leaders aux États-Unis.

Pour l’instant, presque aucune caractéristique technique n’est révélée sur l’engin. Curtiss joue à fond la carte du design. Ici, le hot rod s’inspire d’une moto de 1906 de Glenn Curtiss, pionnier de l’aviation. Aux manettes d’un deux-roues alimenté par un moteur V8, le pilote américain avait battu un record de vitesse en filant à 219 km/h

La moto Hera devrait tout de même aller un peu plus vite à en croire les capacités des autres engins Curtiss. La moto électrique Zeus, présentée au salon EICMA 2018, affiche une puissance de 190 chevaux et une autonomie de 450 kilomètres. Elle serait capable de passer de 0 à 100 km/h en 2,1 secondes. Ce modèle aussi est prévu pour 2020 (voir photo ci-dessous).

Objectif de Curtiss : doubler Harley-Davidson sur le marché de la moto électrique

Après un “revival” annoncé en février 2017, le constructeur Curtiss a de quoi attirer l’attention. À l’instar de Tesla, l’entreprise ne manque pas d’ambition et annonce des objectifs assez osés même si le marché des motos électriques est encore limité. En 2020, Curtiss espère prendre 25% du marché américain, puis 20% des marchés américain et européen en 2021. L’entrée sur le marché asiatique est prévue en 2022, toujours avec un objectif de 20% d’emprise sur le marché.

À terme, le souhait de Curtiss est clair : détrôner l’acteur historique des États-Unis, Harley-Davidson, qui travaille lui-même sur la commercialisation d’une première moto électrique en 2019.

De Confederate Motorcycles à Curtiss

Malgré son nom, le constructeur de motocycles n’a semble-t-il aucun lien avec l’entreprise d’aviation Curtiss-Wright Corporation. L’entreprise basée en Alabama a été fondée en 1991 sous un autre titre, Confederate Motorcycles. À l’heure où les néo-nazis américains paradent sous les drapeaux confédérés, l’entreprise a judicieusement décidé de se rebaptiser en 2017.

Elle a aussi profité de ce changement d’identité pour abandonner complètement les véhicules thermiques. Le premier modèle commercialisé sous la marque Curtiss, Warhawk, est aussi le dernier deux-roues à essence de l’entreprise (voir photo ci-dessous).

Harley-Davidson 2019: les CVO

via Harley-Davidson 2019: les CVO

Pour 2019, la gamme CVO (Custom Vehicle Operations) sera entièrement équipée du Milwaukee-Eight 117 et du nouveau système d’info-divertissement Boom!™BoxGTS. Vous aurez le choix entre les versions Limited, Street Glide et Road Glide. Outre les peintures spécifiques à chaque CVO et autres détails comme les roues Tomahawk (19 pouces à l’avant et 18 à l’arrière) pour la version Limited la gamme profitera d’un moteur de 1 923 cm3 reconnaissable à sa bande Blaze Red sur les cache-culbuteurs.

Harley-Davidson 2019: les CVO

Le système d’info-divertissement Boom!™BoxGTS (nombre de haut-parleurs différents suivant le modèle de moto) n’aura plus besoin d’une connexion filaire et profitera des bienfaits du Bluetooth promettant une portée de 1,5 kilomètre pour une compatibilité avec huit casques. Un système de contrôle de pression avec alerte sera aussi de la partie.

Heather Malenshek, Vice-Présidente du Marketing Harley-Davidson : « L’innovation Harley-Davidson est présente dans tous les nouveaux produits que nous proposons en 2019. Une innovation en matière de design, une innovation en termes de technologie, et une innovation en termes de performance qui vont inciter les fans Harley-Davidson et une nouvelle génération de motards à partager la liberté offerte par la moto. »

Harley-Davidson 2019: les CVO

A cause de Trump, les Américains achètent moins de Harley-Davidson

Le président américain a appelé à boycotter le constructeur de motos, qui souhaite délocaliser une partie de sa production pour éviter les taxes européennes.

Chez Harley-Davidson, une bonne nouvelle peut en cacher une mauvaise. Le célèbre constructeur de motos a publié ce mardi des bénéfices supérieurs aux attentes, pour le septième trimestre consécutif. Côté ventes pourtant, le moral n’est pas au beau fixe.

Les ventes américaines ont ainsi chuté de 13 % au cours des trois derniers mois (de juillet à septembre), soit la plus forte baisse trimestrielle enregistrée depuis plus de huit ans. Le constructeur a vendu moins de motos, mais les a vendues plus cher, note Bloomberg,ce qui lui a permis d’atténuer le contrecoup sur les bénéfices.

L’appel au boycott de la marque, lancé par Donald Trump, n’est pas étranger à cette détérioration des ventes. Cet été, le président américain a vivement tancé la société, qui annonçait une délocalisation d’une partie de sa production des Etats-Unis.

Les Echos - 23/10/2018

Harley-Davidson : près de 250 000 motos au rappel !

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour un constructeur Harley-Davidson dont le ciel est déjà chargé de nuages. Sa polémique avec le Président des États-Unis Donald Trump au sujet des délocalisations de production et ses résultats en demi-teinte ne poussent pas à l’enthousiasme. La marque de Milwaukee a connu des jours meilleurs et ce n’est pas c qui suit qui va donner le sourire aux inconditionnels du twin américain…

Selon la source, en effet, Harley-Davidson s’apprête à rappeler 238 300 motos en raison d’un problème d’assemblage d’embrayage hydraulique. Les modèles concernés sont les Touring, Trike et CVO Touring 2017 et 2018, ainsi que certains modèles Softail 2017.

Harley s’attend à ce que cette opération lui coûte 35 millions de dollars, dans une conjoncture tendue. Ce rappel sera réservé au quatrième trimestre. Il touchera au-delà des États-Unis. Cependant, on précise chez Harley-Davidson que la pièce défectueuse a été fournie par un sous-traitant qui pourrait donc participer financièrement à ce rappel massif.

On commente aussi chez le constructeur que « ce rappel volontaire est dans l’intérêt de la sécurité et de la satisfaction des clients. Les notifications aux clients débuteront aux alentours de la semaine du 5 novembre 2018. Les clients ayant des questions concernant le rappel doivent contacter leur concessionnaire Harley-Davidson agréé le plus proche ».

A Milan, Harley-Davidson va dévoiler la LiveWire, sa moto électrique

Harley-Davidson® dévoilera en avant-première européenne, la première LiveWire produite, à l’Eicma, le salon de la moto de Milan (6-11 novembre).
En vente en 2019, LiveWire est le premier modèle d’une gamme électrique Harley-Davidson annoncée en juillet lors de la stratégie de croissance  » More Roads to Harley-Davidson ». Cette stratégie, affirme-t-on chez Harley-Davidson, vise à toucher une nouvelle génération de riders et de nouveaux segments, avec l’arrivée de l’Adventure et du modèle Streetfighter dont les lancements sont prévus en 2020.
 
Le salon EICMA sera l’occasion également d’élire le gagnant de la Battle of the Kings 2018. Le plus grand concours de customisation au sein du réseau Harley-Davidson, mobilisant  l’art de la préparation et des spécialistes de la personnalisation de plus de 300 concessionnaires  au sein de 30 pays.

Source: Le Dauphiné Libéré